12°
Aujourd'hui
picto-temps
Accessibilité
a A
Rechercher sur le site
  • Mairie
  • Arboretum 1
  • Arboretum 2

Vos droits et démarches

Liste des thèmes » Travail - Formation » Particulier employeur : aide à domicile (services à la personne) » Particulier employeur : période d'essai du salarié employé à domicile

Particulier employeur : période d'essai du salarié employé à domicile

Vérifié le 16 février 2024 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Le contrat de travail du salarié du particulier employeur peut comporter une période d'essai. Mais elle n'est pas obligatoire. Lorsqu'elle existe, elle doit être précisée dans le contrat de travail. Les règles sont différentes selon que le salarié est embauché en CDI ou en CDD. À quoi sert la période d'essai ? Quelle est sa durée ? Est-il possible de la renouveler ? Peut-on rompre la période d'essai avant sa fin ? Nous faisons un point sur la réglementation.

La période d'essai permet au particulier employeur de vérifier que la salarié convient au poste pour lequel il a été recruté.

Elle permet également au salarié de vérifier que ce poste lui convient.

La période d'essai ne se présume pas. Elle doit être écrite dans le contrat de travail.

Attention : Lorsque le salarié est embauché par un contrat oral dans le cadre du Cesu, la période d'essai n'existe pas.

La période d'essai est d'une durée d'1 mois.

Elle est renouvelable 1 fois dans lorsque les 2 conditions suivantes sont remplies :

  • Renouvellement prévu dans le contrat de travail
  • Avertissement du renouvellement par écrit du salarié avant la fin de la période d'essai initiale

La période d'essai peut être rompue librement par écrit, à l'initiative du particulier employeur ou du salarié.

La partie à l'initiative de la rupture doit prévenir l'autre partie dans un délai appelé délai de prévenance.

Il diffère selon que ce soit l'employeur ou le salarié qui mette fin à la période d'essai.

Procédure

L'employeur qui souhaite rompre la période d'essai informe le salarié par écrit.

Il doit cependant respecter un délai de prévenance.

Délai de prévenance

Le délai varie en fonction de la durée de présence du salarié au service du particulier employeur.

Délai de prévenance en fonction de la durée de présence du salarié au service du particulier employeur

Durée de présence du salarié

Délai de prévenance

Inférieure à 8 jours

24 heures

Entre 8 jours et 1 mois de présence

48 heures

Entre 1 mois et 3 mois de présence

2 semaines

La période d'essai (renouvellement inclus) prend fin à la date prévue même en cas de non-respect du délai de prévenance.

Si le délai de prévenance n'est pas respecté, l'employeur doit verser une indemnité compensatrice au salarié.

Le montant de cette indemnité est égal au montant des salaires et avantages que le salarié aurait perçus s'il avait travaillé jusqu'à la fin du délai de prévenance dû (indemnité compensatrice de congés payés comprise).

Un modèle de lettre est disponible :

Rupture de période d'essai à l'initiative de l'employeur
Modèle de document

Procédure

Le salarié qui souhaite rompre la période d'essai informe l'employeur par écrit.

Il doit cependant respecter un délai de prévenance.

Délai de prévenance

Le délai varie en fonction de la durée de présence du salarié au service du particulier employeur.

Délai de prévenance en fonction de la durée de présence du salarié au service du particulier employeur

Durée de présence du salarié dans l'entreprise

Délai de prévenance

Inférieure à 8 jours

24 heures

Au moins 8 jours

48 heures

Un modèle de lettre est disponible :

Rupture du contrat en période d'essai à l'initiative du salarié
Modèle de document

À la fin de la période d'essai, et en l'absence de rupture anticipée, la relation de travail se poursuit automatiquement.

À la fin du contrat, le particulier employeur remet au salarié les documents suivants :

Les litiges relèvent de la compétence du conseil de prud'hommes du lieu de domicile du particulier employeur.

Ou s'adresser:

La période d'essai permet au particulier employeur de vérifier que la salarié convient au poste pour lequel il a été recruté.

Elle permet également au salarié de vérifier que ce poste lui convient.

La période d'essai ne se présume pas. Elle doit être écrite dans le contrat de travail.

Attention : Lorsque le salarié est embauché par un contrat oral dans le cadre du Cesu, la période d'essai n'existe pas.

La durée de la période d'essai varie en fonction de la durée du CDD.

La durée de la période d'essai est calculée à raison d'1 jour par semaine de contrat.

Cette durée est limitée à 2 semaines calendaires.

Exemple : Si le contrat de travail est de 4 semaines, la période d'essai est de 4 jours.Si le contrat de travail est de 20 semaines, la période d'essai est de 2 semaines.Si le contrat de travail est de 30 semaines, la période d'essai est de 2 semaines.
Attention : Contrairement à la période d'essai d'un CDI, il n'est pas possible de renouveler la période d'essai d'un CDD, même en cas d'accord entre le salarié et l'employeur.

La durée maximale légale de la période d'essai est de 1 mois.

Attention : Contrairement à la période d'essai d'un CDI, il n'est pas possible de renouveler la période d'essai d'un CDD, même en cas d'accord entre le salarié et l'employeur.

Si le CDD ne comporte pas de terme précis, une durée minimale de contrat doit être prévue par le contrat de travail.

La durée de la période d'essai est alors calculée en fonction de cette durée minimale.

Elle sera d'1 jour par semaine de cette durée minimale.

Elle est limitée à 2 semaines calendaires.

Exemple : Si la durée minimale est de 4 semaines, la période d'essai est de 4 jours.Si la durée minimale est de 20 semaines, la période d'essai est de 2 semaines.Si la durée minimale est de 30 semaines, la période d'essai est de 2 semaines.
Attention : Contrairement à la période d'essai d'un CDI, il n'est pas possible de renouveler la période d'essai d'un CDD, même en cas d'accord entre le salarié et l'employeur.

La période d'essai peut être rompue librement par écrit, à l'initiative du particulier employeur ou du salarié.

La partie à l'initiative de la rupture doit prévenir l'autre partie dans un délai appelé délai de prévenance.

Il diffère selon que ce soit l'employeur ou le salarié qui mette fin à la période d'essai.

Procédure

L'employeur qui souhaite rompre la période d'essai informe le salarié par écrit.

Il doit cependant respecter un délai de prévenance.

Délai de prévenance

Le délai de prévenance est applicable uniquement si le contrat de travail comporte une période d'essai d'au moins 1 semaine.

Le délai varie en fonction de la durée de présence du salarié au service du particulier employeur :

Délai de prévenance en fonction de la durée de présence du salarié au service du particulier employeur

Durée de présence du salarié

Délai de prévenance

Inférieure à 8 jours

24 heures

Entre 8 jours et 1 mois de présence

48 heures

La période d'essai prend fin à la date prévue même en cas de non-respect du délai de prévenance.

Si le délai légal de prévenance n'est pas respecté, le particulier employeur doit verser une indemnité compensatrice au salarié.

Son montant est égal au montant des salaires et avantages que le salarié aurait perçus s'il avait travaillé jusqu'à la fin du délai de prévenance dû (indemnité compensatrice de congés payés comprise).

Un modèle de lettre est disponible :

Rupture de période d'essai à l'initiative de l'employeur
Modèle de document

Procédure

Le salarié qui souhaite rompre la période d'essai informe l'employeur par écrit.

Il doit cependant respecter un délai de prévenance.

Délai de prévenance

Le délai varie en fonction de la durée de présence du salarié au service du particulier employeur :

Délai de prévenance en fonction de la durée de présence du salarié au service du particulier employeur

Durée de présence du salarié dans l'entreprise

Délai de prévenance

Inférieure à 8 jours

24 heures

Au moins 8 jours

48 heures

Un modèle de lettre est disponible :

Rupture du contrat en période d'essai à l'initiative du salarié
Modèle de document

À la fin de la période d'essai, et en l'absence de rupture anticipée, la relation de travail se poursuit automatiquement jusqu'à la fin du contrat.

À la fin du contrat, le particulier employeur remet au salarié :

Les litiges relèvent de la compétence du conseil de prud'hommes du lieu de domicile du particulier employeur.

Ou s'adresser:
© Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)


Informations pratiquesBlason Giriviller
Adresse
Mairie de Giriviller2 rue de la boudière54830 Giriviller
Téléphone
+33 3 83 72 32 92
Horaires d'ouverture
Le mercredi : de 9h00 à 12h00
 
Retour haut